La valeur des engagements de prévoyance des plus grandes entreprises suisses cotées en bourse a sensiblement augmenté en 2016, comme le montre la dernière étude de Willis Towers Watson sur les risques liés aux plans de pensions. En même temps et grâce à une bonne performance, leur fortune de prévoyance a augmenté, de sorte que le degré de couverture tel que défini par les normes comptables internationales reste le même. Des modifications introduites par les caisses de pensions quant à la présentation des comptes et certaines mesures de de-risking ont également contribué à ce maintien.

L’étude de Willis Towers Watson s’intéresse aux plus grandes sociétés suisses cotées en bourse dans une perspective internationale et analyse la situation de couverture des engagements de prévoyance dans le bilan de tous les plans en primauté de prestations selon les principes comptables IFRS et US GAAP en Suisse et à l'étranger.